Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Annie B.

"Si jeune que l’on soit, le jour où l’on perd sa mère, on devient vieux tout à coup."
Alexandre Dumas, fils


Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Ma sœur,
    Tes mots résonnent en écho sur la douleur partagée
    Maman est partie et j’ai du mal à dire qu’elle est morte car elle est la vie, la vie qu’elle nous a donnée, la vie qu’elle nous a léguée
    Moi aussi quand maman est partie je me suis sentie redevenir la petite fille avec ses tresses et j’aurai tellement aimé qu’elle me coiffe à nouveau en me fixant avec cet amour infini que je lisais dans ses yeux
    Dans ses yeux, je me sentais belle, unique, je me suis appliquée toute ma vie pour qu’elle soit fière de moi
    Ma dernière façon de lui rendre son amour immense, c’est au CHU quand maman était inconsciente, j’ai demandé à sa coiffeuse de venir la coiffer
    Maman était très coquette et attachait beaucoup d’importance à ses cheveux, tu le sais
    C’est étrange car les rôles se sont inversés, ce jour là c’est moi qui lui ai lavé les cheveux et je sais qu’elle a ressenti tout l’amour que j’ai voulu lui transmettre, un juste retour des choses
    Nous ressentirons toujours ce manque mais nous ressentirons toujours son amour, le même qui nous unit à jamais
    Je t’aime ma petite sœur

Amis :