Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Aude Gaboriau

Envie de lire et entendre des paroles intimes loin des discours formatés

Abonnements :



Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Tout simplement merci pour ce récit singulier et la retranscription que je pressens fidèle, de la "langue" de ce Monsieur qui lui donnent beaucoup de couleur et d’humanité.

  • Un beau récit intense sur la paralysie collective notamment, celle qui ne veut (peut) pas accueillir l’inconstant, l’étrange, l’inhabituel, l’expression codée, celle qui a besoin de dérivés, de symboles, d’actes souvent jugés inappropriés pour s’exprimer...

  • Votre texte est magnifique. Vous avez cette double capacité à travailler de vos mains et à savoir dire votre réalité avec beaucoup de justesse, une certaine poésie et énormément de force. Je pense que votre témoignage est rare et précieux. Merci.

  • Il y a quelque chose de profondément tragique chez ce personnage qui pourtant se dévoile finalement et pressent sa fragile humanité... Difficile de déjouer la mécanique de la machine sociale...

Amis :