Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Catherine Teillac Fayolle

C’est tout un chemin qui m’a amenée après plus de trente années de carrière dans le domaine de la santé à un désir de reconversion et à l’exercice du métier d’écrivaine publique professionnelle.
Questionnements, appréhensions, remise en cause mais aussi motivations, convictions, satisfactions ainsi que de belles rencontres jalonnent ce parcours . C’est tout cela que je raconte dans ce récit.


Récit

L’examen  

Une infirmière en psychiatrie devient écrivain public.

Infirmière en psychiatrie depuis de longues années, il me semblait devoir finir ma carrière dans cette profession.

Publication : 4 juin 2014

Durée de lecture : 20 mn

Nombre de mots : 4100

Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Merci beaucoup Nathalie de votre intérêt ! Je ne peux que vous encourager à aller plus loin dans vos passions...

  • Très beau texte.
    Émouvant, juste et sensible.
    Merci de votre témoignage.
    Et merci aussi, oui,
    de tout ce qui ressort,
    au travers de vos mots,
    d’humanité, respect et dignité.

  • Je viens de lire le troisième de vos livres sur ce site.
    Différent mais toujours aussi intéressant.
    Très beau ce portrait de Patricia, on la voit, elle vit.
    Et le vôtre au travers du sien.
    Ce regard sur elle mais et tout en même temps sur vous la regardant.
    Merci.

  • Drôlement intéressant tous ces témoignages !
    Qui ne sont pas sans me rappeler bien des souvenirs...
    Et c’est étrange, pour moi aussi ça s’est passé à La Sorbonne Nouvelle !
    Merci pour ce partage.

  • Admirable ! le texte, les descriptions, les portraits... tout. On y est.
    Admirable tout autant, le non-dit... On le ressent.

  • Eh oui, le carnet de bord ça compte !
    Comme tout ce qui laisse trace... et l’écriture est bien le meilleur moyen pour cela !
    Je vous remercie, Catherine, pour votre lecture si attentive.
    C’est vraiment touchant de pouvoir partager son expérience.
    Si vous êtes curieuse, avez envie de lire un peu plus de mes écrits, je vous invite à visiter mon site :
    www.lamemoireparlecriture.fr
    Peut-être à bientôt,
    Catherine

  • Je suis tout à fait d’accord, des Kahina il y en a partout, des invisibles aussi, et c’est bien pour ça que j’apprécie autant la lecture des nombreux témoignages offerts sur le site de Raconter la vie !

  • Superbe !
    L’écriture, le style, le rythme.
    Vos réflexions sur l’écriture et la narration.
    Tout.
    Et surtout votre témoignage.
    Vous écrivez votre vie, comme vous le dites et avec tant de force et talent !
    Bravo.

  • Merci Françoise pour ce superbe témoignage.
    Votre écriture, simple, efficace et non sans humour nous emporte et fait partager vos ressentis.
    Pour moi, qui sans cesse m’essaie à blanchir les murs, c’est important d’entendre au travers de vos mots, la parole et les attentes des patients.
    Bien sûr que nous les connaissons ces attentes et bien sûr que c’est pour elles que nous travaillons. Mais nous avons besoin de les entendre exprimées.
    Elles sont notre énergie, notre carburant et nous donnent la force de continuer la pratique du soin dans le respect et l’humanisme.

  • Je vous remercie également beaucoup Clotilde pour vos remarques et réflexions.
    Du chemin qui m’a menée du désir de cette formation d’écrivaine publique à sa réalisation en 2011/2012, j’ai tenu un Carnet de bord et c’est à partir de ce document que j’ai réécrit L’examen.

  • Merci beaucoup Kahina de votre commentaire et de vos encouragements.
    Et c’est bien parce que je pense qu’il faut oser et qu’il n’est jamais trop tard que j’ai voulu partager cette expérience avec les lecteurs de Raconter la vie.

  • Très intéressant et très bien écrit. Merci pour votre témoignage.

  • Merci de nous faire partager votre histoire dans ce très intéressant témoignage.

  • Très beau récit sur une très belle pratique.
    Sans être bibliophile, je partage au delà de mon amour du texte celui de l’objet.
    Souvent devant une édition ancienne, j’éprouve un étrange sentiment , que je ne sais définir, et surtout une interrogation sur ce qu’a pu être son histoire à ce livre et me demande entre quelles mains il a pu passer, quelles péripéties traverser.
    Et je trouve très beau le métier que vous faites, l’engagement et l’amour que vous y mettez et de permettre ainsi aux livres de vivre encore.

  • Merci Lanto pour ce superbe témoignage sur notre profession. Tellement bien écrit, documenté, vivant et plein d’émotions.

  • Merci pour ce témoignage très juste de notre belle profession.