Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Dahlia

"La paix dans une société totalitaire existe au prix de la mort de l’âme." Bruno Bettelheim


Récit

J’ai grandi avec un trou noir  

Une trajectoire.

Aujourd’hui, j’ai presque quarante-cinq ans on m’en donne facilement dix de moins. Il faut dire aussi que j’ai un mode de vie de trentenaire : pas mariée, pas d’enfants, la précarité plus ou moins assumée (car précarité = liberté).

Publication : 23 novembre 2015

Durée de lecture : 27 mn

Nombre de mots : 5590

Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Merci de votre commentaire. C’est très juste. Notre société a beaucoup avancé ces dernières années, mais le poids du tabou est immense...Il reste encore bien du chemin à parcourir, en particulier en France.

  • Bonjour, j’ai lu avec intérêt votre histoire. C’est très bien écrit, voilà une toute petite consolation : le malheur est écrit-génique ( l’équivalent de photogénique pour le texte). Je suis arrivée à peu près aux mêmes conclusions que vous concernant les politiciens, la société française etc, par d’autres chemins. Pourtant, je vous assure que vous n’avez pas cessé de vous battre. En apparence seulement. Avoir survécu à tout cela sans perdre votre sens de l’intégrité prouve que vous n’avez pas renoncé, c’est seulement, à mon sens, désormais, un autre genre de bataille, plus intérieure qu’extérieure contre des moulins à vents. En attendant, merci de nous avoir livré cette belle histoire bourrée d’énergie et de vitalité. Bon courage.

Amis :