Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Dominique Lebleux

Sociologue. Ingénieur d’études à l’EHESS. Passionnée de récits de vie.

Abonnements :



Récits

La marâtre  

Une enfance douloureuse.

Je mesurais la solitude d’être à la merci d’un prédateur, sans pouvoir compter sur personne.

Publication : 4 mars 2016

Durée de lecture : 32 mn

Nombre de mots : 6510

A la DASS  

Un placement à la DASS.

Le soir quand je rentrais au foyer je ressentais un bonheur indescriptible de rentrer dans un univers sécurisé.

Publication : 7 avril 2016

Durée de lecture : 28 mn

Nombre de mots : 5690

Ils ont aimé :


Caméra au poing  

Filmer des images.

J’ai appris à développer, tirer et agrandir.

Publication : 18 juillet 2016

Durée de lecture : 33 mn

Nombre de mots : 6720

Ils ont aimé :


Bibliothèque

 

Ses derniers commentaires

  • Contrairement à Mr. Bourdon, j’ai été séduite par la nature du récit. Pourquoi les récits de vie devraient-ils être formatés, lissés, rationalisants ? L’émotion de la narratrice y est à fleur de peau, et tant pis si les propos ne sont pas politiquement corrects ! Heureusement que la collection Raconter la vie permet aux "invisibles" de s’exprimer : ceux qui ne marchent pas dans la mondialisation heureuse, la ménagère de moins de 50 ans, la normativité culturelle, les réseaux sociaux qui n’ont de social que le nom... Jean-Pierre Le Goff, dans La fin du village, a montré comment la culture dominante d’aujourd’hui marginalise les traditions de terroir. Eh oui,
    les "vrais gens", ceux qu’on convoque avec un mépris affecté, vont bientôt devoir être rangés au rayon des Arts et traditions populaires. Ils vont devenir une espèce à protéger !

  • Bravo pour votre récit. Il m’a rappelé mes randonnées itinérantes dans les Alpes avec l’UCPA quand j’étais jeune. Votre description donne envie de connaître les sentiers de votre belle île. La marche en montagne est un super révélateur de notre personnalité : motivation, endurance, résistance au découragement et à la fatigue. Une vraie leçon de vie !

Amis :