Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Fatima Hqiaq

Aime lire, rire de tout et de rien, et haïr ce qui ne rime à rien.


Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Diouma,
    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre récit. Il est captivant, fluide et émouvant. Mais par- dessus tout, il est d’excellente facture littéraire et annonce l’existence d’un réel talent de conteur(e) et d’écrivaine. Contrairement à ce que vous dites, vous avez été à votre place à hypokhâgne durant l’année que vous y avez passé. Ne vous ont manqué, comme vous l’avez écrit, que ce bagage intellectuel, ce patrimoine littéraire, cette besace immatérielle que partagent ceux et celles qui sont nés du bon côté de la vie. Dommage que la clairvoyance des professeurs n’ait pas été au rendez-vous pour déceler chez vous la bonne graine, la rage d’appendre, de vaincre et de prendre votre revanche sur la vie. C’est grâce à la sollicitude de son instituteur que Camus est devenu ce que nous savons, même si comparaison n’est pas raison dans ce cas d’espèce.
    Vous avez du talent. Dans la vie il n’y a pas que ceux qui ont fait les classes prépa et les grandes écoles qui réussissent, heureusement d’ailleurs, sinon que de Mozart, de Molière, de Zola ....assassinés. Continuez à développer votre talent , à cultiver votre différence et vous irez loin. Je vous souhaite tout le succès que vous méritez.

Amis :