Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Heinrich Koffi

Je m’intéresse au coaching sportif, à la cuisine chinoise et à la phraséologie du rock, mais tout cela n’a pas grand’chose à voir avec ce texte.


Récits

Mon seul pays est la nuit  

Devenir boulanger.

Le soir je suis au turbin. Le matin vous êtes pressés. Il faudrait que le soleil ait rendez-vous avec la lune pour qu’on se rencontre !

Publication : 3 novembre 2015

Durée de lecture : 15 mn

Nombre de mots : 3120

Pas que  

Monter un atelier d’écriture dans un centre social.

Ce que je voulais, c’était comprendre comment vivent ceux qui sont dans la galère.

Publication : 26 décembre 2016

Durée de lecture : 22 mn

Nombre de mots : 4580

Bibliothèque


Ses derniers commentaires

Amis :