Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Isabelle Duvernoy


Récit

Le même toit  

Comment vit-on avec quelqu’un qu’on a quitté ?

Après ma séparation d’avec mon mari, il me fut impossible de me loger dans Paris avec mes deux enfants, faute de revenus suffisants. Mon mari gagnait moins que moi. Impossible pour lui de quitter l’appartement familial. La cohabitation s’installa tant bien que mal dans l’appartement.

Publication : 14 janvier 2014

Durée de lecture : 4 mn

Nombre de mots : 900

Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Ces quelques commentaires montrent comment quelques lignes résonnent différemment chez chacun d’entre nous.
    Clotilde se demande si cet écrit me fait regarder les choses autrement, V me juge une caricature de bobo,, Charlotte connaît bien les différentes facettes des problématiques de logement.
    A Clotilde je peux dire que j’ai toujours été lucide sur ma situation, cet écrit n’ayant que pour seule ambition de témoigner sur cette réalité.
    A V je peux dire que je suis loin de l’image de la bobo que vous croyez. Provinciale d’origine, ma vision des autres et de la vie dépasse le périphérique.
    J’ai souvent entendu "quand on veut on peut", "la liberté a un prix" et autres ... Nombreux sont ceux qui aujourd’hui vivent ainsi dans les grandes villes (aujourd’hui le père de mes enfants doit trouver un travail pour se loger). A entendre ce genre de lieux communs, on réalise que cette problématique dépasse le plus grand nombre.
    Enfin, à liredeslires, qui dit "vous ne donnez pas envie d’y aller ", en effet, ceux qui vivent ainsi n’avaient pas du tout envie d’y aller !