Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Laure L.

"J’aimerais
Devenir un grand poète
Et les gens me mettraient
Plein de lauriers sur la tête
Mais voilà
Je n’ai pas
Assez de goût pour les livres
Et je songe trop à vivre
Et je pense trop aux gens
Pour être toujours content
De n’écrire que du vent."
Boris Vian - 1962


Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Merci pour ce texte qui décrit la réalité de la transition entre la bulle de l’école et les premières grisailles du marché du travail, ce chômage qui dérange car il ne concerne pas des travailleurs sous qualifiés dans des zones sinistrées, cette pression du passage à un âge adulte à horizon limité et au quotidien timoré... Les cursus comme ceux de Sciences Po n’apprennent pas que la réussite se nourrit des moments de doute, de remises en question, des chemins de traverse… Ces moments hors circuit en revanche nous apprennent quoi faire de la réussite quand elle arrive. Je suis sûre que vous vous en souviendrez.

Amis :