Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

L.


Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Bonsoir ML ;
    Pour commencer je te félicite ( je me permets de te tutoyer, de te faire la bise, te serrer la main... ) car pour un premier récit ’’officiel’’ ( rédiger avec attention et publier, dans le but de laisser une trace de tes souvenirs ) cela me semble réussi.

    J’ai trouvé ton œuvre grâce au tag ’’manque de respect’’, ce qui confirme bien ce sentiment de tristesse et de peine, et cette émotion est renforcée par ton côté double-face Naïve/Combattante. Dans l’exemple de la Grande Entreprise ta naïveté t’amène à la déception, de la déception à la tristesse, mais tu romps ce cercle vicieux en t’investissant dans ton domaine, et en cherchant un besoin d’appartenance, un besoin d’estime ( référence à la pyramide de Maslow ). Lorsqu’un des employés de la Grande Entreprise te remercie ou t’offre un cadeau signifie qu’il a de l’estime pour toi. Ta plus grande inquiétude est par rapport à tes supérieurs hiérarchiques, as-tu réellement besoin de l’encouragement de ces BCBG ?

    Écrire ton chagrin sur du papier te permet de prendre du recul et de faire face ! Encore du combat même dans ton écriture bravo ! Elle te décharge d’une énergie négative et va permettre à la geisha de trouver des réponses à ses interrogations.

    Salutations
    L.

Amis :