Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Lucien Aubert

Ecriture du quotidien
Afrique centrale et de l’Est


Récit

Lettre à Philippe  

Le souvenir d’un immeuble détruit.

J’avais 13 ans lorsque mes parents sont venus vivre en ville. L’exode rural c’est dur, mais nous n’avions pas le choix, à la maison il y avait plusieurs bouches à nourrir, mon père avait trouvé un travail de gardien de nuit et ma mère faisait des ménages.

Publication : 28 mai 2014

Durée de lecture : 4 mn

Nombre de mots : 850

Bibliothèque


Ses derniers commentaires