Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Marc Leschevin

Des fois, j’écris.


Récit

La fin des grandes vacances  

Des vacances d’été à la campagne.

Au début elle se promenait, ‬mais peu après, ‬elle a commencé à faire la sieste. De plus en plus.

Publication : 24 novembre 2014

Durée de lecture : 6 mn

Nombre de mots : 1200

Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Je vais encore aux mûres, aux cerises , aux champignons et aux châtaignes ! Mais je ne joue plus aux billes depuis longtemps ;-)
    Amicalement

  • Un grand merci pour vos commentaires encourageants.
    J’espère que ce récit vous aura ramené dans votre enfance pendant quelques instants !
    Je n’ai pu y mettre ni les odeurs ni les sons, et pourtant, ça ne manquait pas ;-)
    En me relisant, d’autres souvenirs me reviennent : les derniers chevaux de trais, avant le premier tracteur du village, le gros édredon rouge, où l’on dormait têtes bêches, avec ma sœur, cet énorme panier plat en osier, pour vanner le blé, les brochettes dans les caves creusé dans le tuf, …
    De tout cela, il ne me reste qu’un énorme cactus, issu d’une seule et unique boule, qu’une fermière m’avait donné, après s’être piqué plusieurs fois, en arrachant cette boule du pied principal, la main bien protégé dans un torchon. Ce cactus a bien 40 ans maintenant et moi aussi, je m’y suis piqué les mains, en arrachant une boule, pour chacun de mes enfants ...
    Pour celles et ceux qui n’ont pas connu ces impressions « terriennes », je suis sur que l’imagination peut prendre les relais des souvenirs !

  • La fin de votre récit renforce mon sentiment premier : comment se relève-t-on face à cela ...?!
    La vie est plus forte souvent, mais pas toujours comme on le voit ...
    Ce qui est certain, c’est que vos visites apportaient plus qu’on ne peut l’imaginer.
    Merci pour votre témoignage et au plaisir de vous relire.

    Cordialement
    Marc

  • Vous vous asseyez à la fin de votre récit ... Comment réussit-on à ce relevé après pareil moment ?
    C’est un uppercut en pleine figure !

Amis :