Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Marianne Frey

J’écris pour savoir ce que je vais écrire.


Bibliothèque

 
 

Ses derniers commentaires

  • Suis un peu claustro alors me suis sentie très vite enfermée...Le récit est monotone cela provient-il du ELLE impersonn’elle ? Ce choix pour moi ...Un tu -n’elle .

  • Dommage pour ma version longue...je pensais à la lecture de la charte que nous pouvions continuer à travailler les textes .....Mais ça ne semble pas être possible...Bon à savoir !

Amis :