Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Nicolle Borocco

Née en 1942, au plus noir de la guerre, entre deux pays, trois langues, je reste, malgré quelques fatigues laissées par la vie inconsolable et gaie. Je souhaite, jusqu’au dernier moment, rester curieuse, prête à apprendre, découvrir, comprendre, parfois résister, et agir avec d’autres que je ne croise pas forcément sur mon chemin quotidien.

Abonnements :



Bibliothèque


Ses derniers commentaires

Amis :