Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Pierre de Beauvillé

Auteur, observateur, je fais mienne cette phrase de Julien Gracq : "Tant de mains pour transformer le monde, et si peu de regards pour le contempler". Je tâche d’être un de ces regards.


Récit

Celle qui écrit  

Le portrait d’une caissière qui écrit.

Elle me dit qu’elle se désespère d’arriver un jour à terminer vraiment quelque chose d’important, de consistant. Un roman ou un long pamphlet. Je lui demande si elle écrira sur notre rencontre.

Publication : 10 janvier 2014

Durée de lecture : 7 mn

Nombre de mots : 1460

Bibliothèque


Ses derniers commentaires