Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Pierre-Jean Cardona

Ancien directeur d’école primaire en ZEP où j’ai effectué la plus grande partie de ma carrière puis chargé de mission en pédagogie des sciences auprès de l’inspecteur d’académie, je suis aujourd’hui à la retraite. Militant de la coopération à l’école, militant associatif, j’essaie aujourd’hui de me consacrer à la photo et aux voyages.


Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Je viens de lire ton récit et j’ai fait un bond de 11 ans en arrière (je suis retraité depuis 11 ans !). Comme cela fait du bien de croiser un collègue qui oeuvrait pour la pédagogie des sciences. Je reste persuadé que les séquences concrètes sont celles qui permettent de mieux aider le public scolaire des ZEP, et pas seulement pour les sciences. En travaillant sur des projets concrets, on s’aperçoit que des élèves en difficultés font des progrès remarquables dans le domaine de la langue (écrite, orale, lecture...), mais cela demande aussi un énorme travail qui n’est pas toujours connu -reconnu- de l’extérieur. Faire participer les parents, la population des quartiers difficiles, proposer des animations de qualité, voilà quelques moyens en effet d’avancer, et contrairement à ce que peuvent penser certains, ce public en est friand parce que sa curiosité est en éveil.
    Ce récit est une bouffée d’air frais qui me remplit personnellement d’optimisme.

Amis :