Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Martine Pretat-Strasser

La vie n’ est jamais un long fleuve tranquille , mais on y trouve des îles merveilleuses où se reposer et reprendre des forces.


Bibliothèque

 

Ses derniers commentaires

  • Chère Madame Vignault , je suis moi aussi très heureuse de lire votre nom près du mien .
    Comme je garde dans ma mémoire un Monsieur Vignault, bienveillant et plein d’ humour !
    Je ne l’ oublierai jamais .
    C ’est formidable d’ avoir écrit ce texte ! Peut-être en avez - vous d’ autres en réserve ?
    Moi-même j’ aurai 60 ans cette année . je suis maman de trois grands enfants ( deux filles et un garçon) et mamie d’une petite-fille de 10 mois.
    Je vous imagine avec plein de petits enfants !
    A Gumery , votre maison, c ’ était pour moi " la maison du Bon Dieu " ( si je puis dire !!! ).
    Jacqueline Baudoin vit toujours en face de chez vous , mais nous avons vendu , quelques années après la mort de mon père . Mon frère François est mort à 42 ans , mon frère Jean-Pierre est parti vivre à Tahiti avec sa femme et ses deux filles . Son fils lui vit à Chamonix .
    Moi-même j’ ai été prof de longues années . Maintenant en retraite , je suis engagée dans un lieu de théâtre , c ’est vraiment riche et passionnant .
    Si vous le permettez, je vous embrasse !

  • Je l’ ai lu avec émotion et plaisir , ce récit ! il me dévoile les coulisses d’ un lieu que j’ ai fréquenté , adolescente , déjà rénové , accueillant et chaleureux.
    Je découvre un projet de couple qui engage toute la famille et qui partant de rien réussit à aboutir pleinement .
    Rythme enlevé, ton joyeux, on ne s’ attarde pas sur les difficultés, on les passe, on en rit , on trouve des solutions, on est solidaire .
    Un très bel exemple d’ engagement et de joie de vivre qui fait du bien !

  • Ohlala ! que de magnifiques souvenirs ! j’ y suis allée au Chalet des spatules !!
    c ’ était un lieu si chaleureux, si joyeux, à l’ image de ses fondateurs !

    Madame et Monsieur Vignault, merci ! vous nous avez donné ( à mon frère Jean-Pierre et moi) beaucoup d’ affection et de joie de vivre !

    Je vais lire - je vais dévorer - votre récit !

    PS : bonjour à Martine, Sylvie, Jacques, Marianne et Isabelle qui ont fait partie de cette belle aventure !

Amis :