Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Prévote Caroline

Demain je serai adulte, mais aujourd’hui je veux rester une enfant. Les souvenirs d’enfance, de l’adolescence, tous ces souvenirs sont là, sous une couche de brouillard, on les regarde comme on regarde de vieilles histoires, on ne les distingue même plus de ce qu’on a lu. Tout est aplanit, les bons et les mauvais, les récents et les anciens, ils se retrouvent tous dans notre album de la mémoire.
Aujourd’hui je grandis, je vois les choses du monde avec mes yeux à peine ouverts, la folie et le mensonge si liés qui s’étalent dans des générations égoïstes mais aussi dans des amitiés oubliées.La peur omniprésente de la société, comment tenir le rôle qu’on attend de nous ? que devons-nous dire pour être accepté ? que devons-nous faire ? Nos choix sont sources de jugements et ces yeux timides qui remarquent cela veulent regarder autre chose. Le désir les immerge, les fait briller, une virevolté à dos de baleine volante.


Bibliothèque


Ses derniers commentaires

Amis :