Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Comme un regret -
par Eby Lin

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 24 mars 2015

Durée de lecture : 5 mn

Nombre de mots : 1050

Un premier amour.

Le bus qui me conduit à lui porte le numéro 49.


3 commentaires :

  • Bonsoir,
    Texte très touchant. Malgré la page "tournée", quelque chose demeure toujours concernant le premier amour... Vous l’exprimez si bien !
    Bonne soirée,

    Kahina


  • Merci pour votre lecture et votre message Kahina.
    Écrire ce texte m’a sans doute permis de tourner encore un peu plus la page, mais jamais totalement n’est-ce pas ?

    A bientôt de se lire,

    Eby


  • Je reste convaincue que le premier amour laisse une trace indélébile en nous. Particulièrement lorsque la rupture a été douloureuse. Le premier amour nous vole une chose : notre innocence. Celle qui nous fait croire que tout est bien dans le meilleur des mondes possibles, juste parce qu’on est amoureux. Passer 25 minutes dans un autobus à côté de celui qu’on est aime, c’est bien mieux qu’un voyage au bout du monde, parce qu’à nos yeux, le monde, c’est lui. Je pense qu’on peut retomber amoureux mais jamais de la même façon, la fougue est différente. Beaucoup de personnes ont besoin d’écrire leur premier amour, des années après parfois ; ce n’est pas anodin. C’est "comme un regret" parfois, dont il faut parler pour pouvoir l’expier, une colère qu’il faut vomir pour aller mieux. Parvient-on à faire table rase ? Je ne sais pas. Cela dépend des tempéraments sûrement Je me suis parfois reconnue dans votre texte. Je vous comprends donc. Aujourd’hui j’aime à nouveau, d’un amour "mature", cet homme est la prunelle de mes yeux. Mais je crois que je porte encore certains stigmates de mon premier amour. Quelque chose est écorché en moi. Malgré les années de souffrance, je ne regrette pas d’avoir rencontré cet homme. Parce que j’ai connu l’amour, le véritable, l’intense, celui qui vous prend aux tripes, cette parenthèse enchantée, celle-là même qui vous rend poète, fait gravir les montagnes et vous donne un teint de pêche !
    Bien à vous !

    Kahina



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.