Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Il faut que je sois là -
par

Attention, ce récit n'est pas publié

Publication : 21 mai 2014

Durée de lecture : 21 mn

Nombre de mots : 4200

Une fille se bat pour sa mère, et épouse sa lutte contre la maladie.

J’ai peur de ce qui peut et de ce qui va se passer.


3 commentaires :

  • Superbe accompagnement d’une belle personne par une belle âme. Ne lâchez rien, restez au-dessus des commérages, et permettez-vous aussi d’être, parfois, faible.
    Pensées.


  • Votre récit est bouleversant. La maladie est toujours profondément injuste.
    C’est très difficile de gérer l’incompréhension des autres quand on est en grande souffrance. Je pense qu’il faut se raccrocher à l’existence de personnes qui ont de l’empathie (vous évoquez un entourage présent), et essayer de ne pas accorder d’importance au reste. Parce que c’est hors de notre contrôle...
    Courage à votre maman et à vous.


  • Bab :

    Un magnifique récit ! Vous avez fait le choix de cet accompagnement parce que c’est le plus juste pour vous et votre maman alors... c’est le bon choix ! Personne n’a à en juger. Soyez-en sure, cela vous soutient aujourd’hui et vous soutiendra demain. Je comprend votre immense sentiment de solitude, ayant accompagné mon papa. Mais, plus âgée que vous j’ai une famille, des enfants, ce qui a été d’un grand secours car d’autre part je suis fille unique. Appuyez-vous sur ceux qui sont là, bienveillants, comme les amis de votre maman, n’hésitez- pas à les appeler à l’aide ils seront ravis de vous soutenir. Face à ces maladies on est tellement impuissants que la moindre petite participation est aussi un soutien pour chacun. J’ai appris aussi que l’on pouvait attendre une présence de certains en vain ( parce que, je pense que la souffrance des autres peut faire peur ) et être soutenu par d’autres, copains, collègues de travail, voisins...Profitez de tout avec votre maman, gardez bien aussi vos petites activités pour souffler elles vous sont indispensables autant qu’à votre maman. C’est important pour elle de voir que vous faites des choses pour vous et à votre retour vous lui faites partager.
    Plein de courage et encore plein de belles choses à vivre pour vous deux le plus longtemps possible
    Bab



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.