Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Ils m’attendent tous les jours -
par Mlle Peggy

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 28 octobre 2014

Durée de lecture : 7 mn

Nombre de mots : 1590


6 commentaires :

  • Un récit déchirant qui fait ressortir un drame de notre société, les gens vivent très vieux, certes, mais dans quel état ! Merci Mlle Peggy de les accompagner jusqu’au bout


  • Vous vous asseyez à la fin de votre récit ... Comment réussit-on à ce relevé après pareil moment ?
    C’est un uppercut en pleine figure !


  • Chère Peggy,
    Votre texte m’a fait pleurer, je suis horrifiée par cette société. Je suis même révoltée. Je suis en colère. Monsieur K. a tout fait pour prendre soin de sa femme malade, jusqu’au point de non-retour. Parce qu’il n’a pas eu l’aide nécessaire. Ça doit être très éprouvant de prendre en charge un malade surtout lorsqu’on est âgé de 94 ans. Quand on a un membre de sa famille qui est malade, on n’a pas cinquante options qui se présentent à nous : s’en occuper du mieux qu’on peut ou déléguer tout ou en partie (ce qui est totalement compréhensible). Monsieur K. a fait un choix très courageux c’est un acte d’amour, c’est admirable et il méritait de voir une partie de son histoire publiée sur ce site. Tous vs textes sont très touchants et vous nous apportez beaucoup en les publiant, continuez !

    Bonne fin d’après-midi,

    Kahina


  • Merci à tous pour vos encouragements et vos commentaires.Ils me permettent d’approfondir ma réflexion et de persévérer dans l’écriture de nos vies si ordinaires mais pourtant si extraordinaires.
    A noter un bug dans la publication de l’histoire a été corrigé.En effet le texte n’a pas été publié dans son intégralité ce qui explique les interrogations de certains, vous pouvez le lire dorénavant dans son intégralité.
    Je vous invite à lire la fin du texte,fondamentale à mes yeux.
    Bien à vous,
    Mlle Peggy


  • La fin de votre récit renforce mon sentiment premier : comment se relève-t-on face à cela ...?!
    La vie est plus forte souvent, mais pas toujours comme on le voit ...
    Ce qui est certain, c’est que vos visites apportaient plus qu’on ne peut l’imaginer.
    Merci pour votre témoignage et au plaisir de vous relire.

    Cordialement
    Marc


  • ...un texte coup de poing, Comme nous en prenons souvent dans ce foutu métier. Et qui nous change du reportage télé sur l’infirmière-des-urgences-cette-héroïne-du-quotidien-mon-Dieu-comme-elle-a-du-mérite. Du brut de décoffrage, donc, mais nécessaire. Merci Peggy.



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.