Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

J’étais un fantôme -
par Augustine Peny

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 7 novembre 2014

Durée de lecture : 4 mn

Nombre de mots : 890

Les aléas de la prépa.

Je serais encore dans ce monde de fou si mon corps n’avait pas lâché.


2 commentaires :

  • "...des rencontres permettant de créer des liens forts et sincères..." Quel doux euphémisme pour parler d’un réseau de copinage où nos élites se renvoient joyeusement l’ascenseur... content pour vous, Elise, que vous ayez quittée ce monde de requins appelé à nous gouverner.


  • Votre récit témoigne d’une belle maturité et effectivement, vous dites l’essentiel : "réussir sa vie" est bien différent de "réussir dans la vie" . Je vous souhaite le meilleur dans la voie qui est la vôtre.



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.