Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Je suis des milliers -
par Stéphanie Dautel

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 30 septembre 2015

Durée de lecture : 7 mn

Nombre de mots : 1440

Expériences d’une éducatrice spécialisée.

Je travaille au milieu de vous, dans les quartiers, les familles, les foyers, les écoles, les hôpitaux psychiatriques, au tribunal, pour le 115 – la nuit, le jour, les week-ends, dans la promiscuité, dans le bruit, les cris, les silences.


Le Journal du Centre


5 commentaires :

  • Je crois que j’ai connu Christian, lui ou son jumeau, pour l’avoir croisé en ville. Souvent dans un état de grande fragilité. Il faisait partie de notre quotidien, de notre "paysage", de ceux que l’on croise sans vraiment prendre le temps d’aller plus loin. Et un jour, il disparait en silence. On ne s’en aperçoit pas tout de suite. Les pompiers interviennent un peu moins en ville, c’est tout. On l’a tellement vu couché au sol, ivre "mort". Quelqu’un vous a bien dit qu’il avait de gros soucis de santé, mais rien de plus. Après tout il s’est peut-être rapproché de sa famille, s’il en a une. Et il faut un récit de vie pour connaître le dénuement, malheureux. Merci à Stéphanie pour son récit.


  • Merci Stephanie, dès qu’on te rencontre on ne peut oublier ton sourire ..
    ton récit est poignant , j’ai hâte de lire le prochain. Quand on est bon dedans ça se voit à l’extérieur


  • Merci à vous deux ; le prochain texte, inspiré lui aussi par mon travail, sera bientôt en ligne alors bonne lecture.


  • Merci pour ce très beau texte, rempli d’humour et de bienveillance. Il est rare de lire sur ce genre d’engagement et le votre est particulièrement positif. Bravo !


  • merci Caroline et, comme mon titre l’indique, nous sommes des milliers ! Beaucoup ont cet engagement, cet envie d’essayer, d’y croire, mais nous sommes peu à le faire savoir ce qui est dommage. Bonnes fêtes de fin d’années à tous.



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.