Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Sous-France -
par Kasia

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 24 septembre 2014

Durée de lecture : 3 mn

Nombre de mots : 660

Une prostituée "commence à voir un peu plus le jour" en démarrant une formation dans la petite enfance.

Il y a tellement d’hommes à la recherche d’un second souffle même s’il dure 2h.


6 commentaires :

  • Un témoignage fort qui démystifie la prostitution. Merci pour cette vérité toute crue.


  • Récit édifiant qui ne dévoile de la prostitution, pas seulement ce qu’on en voit, entend dire mais ce qui se cache derrière cette pratique. Comme le dit bien Nathalie, votre texte parvient à démystifier la prostitution. Vous êtes très courageuse d’avoir écrit ce récit. Bien vu, le jeu de mots sur le titre ! Je vous souhaite de voir le jour dans sa totalité !

    Kahina


  • Je suis très heureux de constater que le site RLV publie ce type de témoignage. J’espère qu’il donnera le courage à d’autres de parler de leurs activités en marge de la société. À quand le témoignage d’un prostitué masculin ?
    Merci Kasia d’avoir oser en parler.


  • bonjour,
    ton récit est court mais très explicite : tu sais comment tu fonctionnes et tu le dis. aussi, ce que tu dis sur comment tu fonctionnes est vraiment intéressant, assez complexe. sinon je suis touchée par ta sincérité et le fait que tu es dans l’incertitude quant à la suite de ta vie.
    merci pour ton récit


  • J’ai hésité à lire votre texte, à cause de la citation mal reproduite dans le titre ( "avoir" au lieu de "voir" le jour)...
    Je suis troublée par cette dichotomie dont vous parlez, entre votre "côté sale " et votre "côté propre". Peut-être faut-il parvenir à renoncer à la tentation de l’innocence, et à intégrer nos différents aspects, sans trop de culpabilité.
    Je souhaite que vos nouveaux projets de formation ( choisir la petite enfance n’est sans doute pas un hasard), et ce jour que vous apercevez enfin, vous fassent oublier les nuits tristes de votre histoire.
    Merci pour ce texte très personnel.


  • Kasia, que vous dire... vous êtes splendide ! Je ne vais pas pleurer, je crois que ça vous vous en moquez ! Votre vie ? un parcours du combattant, mais vous êtes là c’est l’essentiel. Votre récit est une claque, BING... à la face du monde ! mais vous le racontez ! Vous existez comme nous tous, avec nos joies nos emmerdes, c’est extraordinaire de pouvoir vous lire, nous vivons dans le même monde et tant mieux ! Je me rends chaque jours au boulot, en acceptant parfois des choses que je n’aime pas, pour payer des choses qui parfois ne me servent pas, certains jours je me sent sale aussi, et d’autres "propre" mais le regard des autres je m’en fout ! je préfère le votre. merci pour ce récit, merci pour votre force, votre faiblesse, merci d’exister.
    Bien à vous.



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.