Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Ça crève les yeux -
par Catherine Vého

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 27 juin 2014

Durée de lecture : 5 mn

Nombre de mots : 1160

Un secret de famille éclate au grand jour.

Je vivais chez mes grands-parents. Ils tenaient les bains-douches municipaux. Ils s’occupaient aussi de l’entretien des salles et des terrains de sport attenants. Ils étaient concierges. Du moins mon grand-père. C’est lui qui touchait le seul et maigre salaire de la famille.


6 commentaires :

  • Chère Catherine,

    Votre récit arpente divers sujets : de la belle relation vous avez entretenue avec votre grand père aux secrets de famille lourds de conséquences en passant par la non-reconnaissance des années de travail de votre grand-mère. Votre mère refuse tout lien avec sa "demi-soeur" par rapport à sa défunte mère mais votre récit des évènements (chambre à part...) montre bien qu’il y avait un problème au sein du couple ( elle était sûrement au courant). Par contre ce que je trouve fascinant c’est que c’est la demi soeur qui vient briser le silence après des décennies. un peu comme les enfants nés sous X qui retrouvent la trace de leurs proches.

    Bonne soirée,

    Kahina


  • J’aime bien votre récit notamment le portrait que vous faites de votre grand père et de sa relation avec vous. Et puis voilà, il y a les familles à configuration géographique variable... Que faire d’un secret dévoilé ? Vous n’avez pas eu envie d’en savoir plus sur cette nouvelle tante ?
    Merci à vous


  • merci de vos commentaires qui abordent tous deux l’irruption de cette tante inconnue. J’ai pensé qu’elle avait besoin de mettre un peu d’ordre dans sa vie, à l’origine. J’aurais aimé pour elle que ma mère soit plus accueillante, mais la réaction maternelle ne me surprend pas. Je ne me suis pas autorisée vis-à-vis de ma mère, comme elle, vis-à-vis de la sienne, à prendre contact avec cette tante. Et puis, pour diverses raisons, je me tiens éloignée des histoires de famille.
    Kahina, vous pensez comme moi, contrairement à ma mère, que la grand-mère savait. Tout mène à cette conclusion, y compris la répartition des lieux dans la maison, ça crève les yeux.


  • bonjour,
    j’ai lu avec plaisir ton récit. en général j’appréhende de lire les récits de vie, souvent ça manque de rythme ou de subtilité. pas du tout le cas de ton récit : léger, consistant, bien enchaîné.
    sinon, j’ai adoré le passage où tu racontes que tu aimes ton grand-père et où tu passes en revue les bons moments passés avec lui.
    j’ai aimé aussi le mouvement que tu mets en permanence dans ton récit, même un mouvement infime, comme quand tu passes la main sur le bras de ta mère très émue par la révélation du secret.
    merci


  • Merci de ton commentaire sensible et précis, il me touche beaucoup et m’encourage à continuer. A te lire j’espère.


  • ...elle lui aurait fait la vie impossible !"
    Belle fin aussi touchante que ce rêve éveillé de grand père et tout le reste !



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.