Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Ce n’est plus mon affaire -
par Marie Hache

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 3 mars 2014

Durée de lecture : 3 mn

Nombre de mots : 760

L’amertume d’une institutrice.

Le temps passe avec quelques petits boulots et je décide de passer le concours d’institutrice sans réaliser que je retournais vers mon besoin premier qui était de me consacrer aux enfants.


5 commentaires :

  • Omerta vient de omo « homme » et umirta, la contraction de umilita « humilité ». L’omerta relève donc des « hommes humbles ». C’est une loi du silence non-écrite, tacite, un vocable sicilien propre au champ lexical de la mafia. Ne nous étonnons pas que l’on parle de plus en plus d’une société de la défiance avec toute la détresse que cela génère. Comment renverser la vapeur ?
    Merci pour ce témoignage.


  • Merci à vous d’avoir pris le temps de me lire. Oui ! La loi du silence aux dépends des touts petits d’abord et c’est d’autant plus dur à avaler.


  • Bonjour Marie,

    En tant que responsable de collège pendant de nombreuses années en zone d’éducation dite prioritaire, je fus
    amené à signaler l’incompétence et les graves problèmes de santé d’un professeur à l’administration. Ce professeur
    fut, certains jours, dans l’incapacité d’assurer les cours compte tenu de son état d’ébriété. Il rencontra les mêmes
    problèmes dans un autre collège. Malgré les nombreux rapports et les signalements, l’administration ne jugea pas
    utile de lui proposer un autre emploi en dehors de la présence d’élèves. Tout cela pour vous dire que vous n’avez pas à culpabiliser d’avoir fait votre signalement. Vous avez eu une attitude courageuse et responsable en défendant
    les droits des élèves. Bravo ! Amicalement . ROBERT


  • Un grand merci à vous Robert,j’en ai les larmes aux yeux. Oui,merci du fond du coeur. Bravo également à vous. :-)
    Marie Hache


  • Assez dur ce témoignage. Les conséquence physiques et professionnelles d’une situation critique. Comment se blinder face à ce monde du travail qui a tout moment peut se transformer en mafia malfaisante ? Enfin vous avez votre conscience pour vous...



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.