Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Chronique d’une journée particulière (partie 2) -
par Ahmed Abdouni

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 11 octobre 2017

Durée de lecture : 10 mn

Nombre de mots : 2010

À la vue du patriarche qui descendait majestueusement les marches, tous les membres de la maisonnée réveillés accoururent au pied de l’escalier pour lui témoigner leur déférence en lui disant « sbah l’khir » (bonjour), dans une forme de respect proche de la sacralité, et lui baiser la main qu’il tendait déjà, dès qu’il ne lui restait que deux ou trois marches à descendre.


Aucun commentaire : postez le vôtre !


Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.

Ils ont aimé :