Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Circulez -
par Omar Benlaala

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 16 septembre 2014

Durée de lecture : 5 mn

Nombre de mots : 1140


12 commentaires :

  • Cher Omar,

    Bravo pour ce texte ! Un style complètement différent de celui de vos deux premiers textes, que j’ai eu le plaisir de lire. Un style très allant je trouve ! En filigrane, on découvre pas mal de critiques qui, à mon sens, sont justifiées : un travail précaire, un uniforme humiliant, une déshumanisation (bien vu le monologue ubuesque adressé au feu tricolore !). Le tout, ponctué de certaines réflexions sur la vie, la chance des uns pour lesquels le ballon tourne dans le bon sens, et des autres qui retournent d’où ils viennent, au pied du lampadaire... Merci pour ce partage,

    Bien à vous,

    Kahina


  • Bonsoir Kahina, et merci ! Et oui, je poursuis mon apprentissage de l’écriture en essayant d’autres approches. Un texte et surtout un personnage qui font écho au fameux Matricule 113. Même combat ! Bien amicalement.
    Omar


  • Bonsoir,
    J’ai effectivement pensé à mon ex travail de caissière en lisant certains passages de votre texte. Beaucoup de gens travaillent dans des conditions peu acceptables. Et c’est bien de témoigner de cela. Je n’aurais jamais pensé à écrire sur la personne qui surveille les points d’école ! Je trouve que c’est le profil type de l’invisible (malgré son gilet jaune !). Au plaisir de vous relire !

    Bonne soirée,

    Kahina


  • Absolument ! Au plaisir et bonne soirée à vous.


  • J’ai lu avec gourmandise votre texte.
    J’ai adoré le style et la finesse avec laquelle sont évoquées les situations difficiles pour ne pas dire vitales.
    Merci encore c’était jubilatoire.


  • Merci encore Nathalie ! à bientôt pour de nouvelles aventures littéraires. Bien amicalement


  • Superbement écrit, sur un thème difficile tant à vivre qu’à rendre lisible. Bravo. Si le vécu décrit n’était pas si dur, on en redemanderai presque...


  • Cher Steve, mille mercis pour votre commentaire. J’avais adoré "Tout sauf vendeur" et je vois que vous avez d’autres textes à offrir. Je vais m’empresser de les déguster !
    Bien amicalement


  • Je découvre ce texte en flânant sur le site..pas mécontent de trouver cette perle. C’est dit avec tellement d’humour qu’on en oublierait presque l’amertume du message sous-jacent. Je ne sais plus qui a dit, écrire c’est mettre de la profondeur à la surface. C’est ce que vous faites,,admirablement. Bravo.


  • Cher Christophe, merci pour votre commentaire. C’est mon humble hommage à un vieil homme dont je ne connais pas le nom et que je trouve admirable.
    Je vous renvoie le compliment concernant vos textes, particulièrement "Ligne 11" qui a été un de mes premiers coups de cœur sur le site.
    Bien amicalement


  • jubilatoire et triste. Comme tous les métiers où l’on vous sauve la vie et / ou l’on vous rend service et mis à part le commentaire "ils étaient super sympa / efficace..." on passe à autre chose ; vous ne soulevez qu’un coin du tapis, mais on devine en sourdine tout un combat. J’aime aussi l’autre vie que l’on devine entre les lignes (phare...). Merci.


  • Je suis ravi que ce texte vous plaise, mais plus encore qu’il permette de mieux voir sur ce vieux monsieur qu’on salue à peine, malheureusement. Un invisible de plus, qui grâce à ce site l’est un peu moins.



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.