Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Discrets symptômes -
par Pierre Clausse

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 20 mai 2014

Durée de lecture : 4 mn

Nombre de mots : 990

Simone est atteinte de la maladie d’Alzheimer – ce qui précipite le délitement et la fin d’un couple.

Simone, petit à petit, mettait tout en désordre, se négligeait, ne cuisinait plus ou quelque chose d’immangeable. Il lui fallut donc tout prendre en charge, en plus de Simone elle-même.


2 commentaires :

  • Vous évoquez à travers ce texte une réalité très dure que personne n’a vraiment envie de voir. Pourtant cette réalité touche de plus en plus de familles, chacune souffre à sa façon, et c’est souvent incroyablement dévastateur. Il est vraiment temps de faire quelque chose pour soutenir les familles, les aides de la société (aides morales surtout) ne sont pas à la hauteur.


  • Court et saisissant. Vous évoquez le film Amour. Une autre référence me vient, porteuse d’espoir : le film documentaire Flore, où Jean-Albert Lièvre filme sa mère.
    Aidé ou pas matériellement, entendre divaguer un proche est déroutant et interroge sur la fine frontière de la raison. Accompagner l’autre dans son monde sans perdre pied dans le sien.
    Intéressant aussi le travail de la revue Prescrire sur les traitements de la maladie.
    Merci, Pierre, pour ce témoignage.



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.