Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Jamais un stylo ne m’a paru aussi lourd -
par Nadège Auriel

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 4 mars 2014

Durée de lecture : 6 mn

Nombre de mots : 1260


12 commentaires :

  • Ce site nous permet de lire tous ces récits pleins de vie que nous ne trouvons pas ailleurs. Un jour une amie médium m’avait dit "les seuls écrits capables de toucher l’âme sont les expériences vécues, les histoires inventées n’atteignent pas l’âme". Voilà, votre récit et tous ceux que j’ai lu ce soir touchent l’âme, lui donnent de la joie.


  • Merci Abby
    Oui c’est vrai,les écrits, les chansons, les films qui touchent profondément l’âme, donnent des frissons ou des larmes aux yeux , de joie ou de tristesse , sont ceux qui sont créer en osmose avec une réalité vécue, ressentie...


  • ce récit plein de sensibilité me donne non pas de la joie mais beaucoup d’émotion. Il est profondément vrai et humain, tous ceux qui le liront seront bouleversés par tous les échos qu’il éveillera en eux. une vraie poésie


  • Merci Clausse...tout simplement vos mots me touchent beaucoup...


  • Bonjour Nadège,

    Ton récit me touche bien évidemment. Je viens de perdre ma mère il y a quelques jours à peine.
    De mon point de vue, la mort donne du sens à la vie. Elle nous fait mieux prendre conscience de
    la préciosité de la vie. Comme l’écrivait si bien Gide : "Une pas assez constante pensée de la mort
    n’a donné pas assez de prix au plus petit instant de ta vie." En d’autres termes, il faut essayer de
    penser la mort pour mieux apprécier, mieux aimer la vie telle quelle est, c’est-à-dire provisoire et
    fragile. Aime la vie comme tu le fais en ce moment et pense aux bons souvenirs que ton père t’a
    laissés. C’est peut-être la meilleure manière de lui permettre de survivre ?
    Bien à toi. Très cordialement. ROBERT


  • Merci Robert pour ce précieux message....Ton chemin vers la vie,je le partage tous les jours,la mort d’un être cher enseigne toujours...Bien à toi et plein de courage


  • Merci Madame,je me retrouve dans votre récit à la fois concernant le "décès" de ma mère et le placement de mon père pour cause d’Alzheimer.
    Je suis très émue.Oui ! Comme dit plus haut,le départ d’un être cher enseigne toujours.
    Sincèrement vôtre.


  • Merci Marie pour votre gentil message...plein de courage à vous.
    Bien à vous


  • Bonjour Nadège, merci beaucoup pour votre récit. Un vision vraie, et sans pathos, sur le deuil. L’ écriture, c’ est ça aussi : communiquer avec ceux qu’on a perdus. C’ est une forme de "tombeau" aussi. J’ ai connu, enfant,
    l’ expérience du deuil - le décès de mon frère - et même si ça peut sembler banal, je dois reconnaître le pouvoir du temps qui passe. La blessure reste à jamais ouverte mais le négatif peut être sublimé, et finalement le vide redevient toujours vie. Si je puis me le permettre, juste un conseil : continuez d’ écrire ! L’ écriture, n’ est-ce pas la vie après tout ? Une lutte contre ce qui est appelé à passer ? Bien à vous, Magali.


  • Merci Magali pour votre écrit ,témoignage..oui le deuil est long,il s’agit de vivre,vivre avec,ou sans,des moments de doute,des pas de côtés...mais la vie est la...bises


  • "Papa, ta mort m’a enseigné plein de choses. Le chemin fut extrêmement
    douloureux. J’ai douté. J’ai beaucoup pleuré. Tu me manques énormément mais
    j’ai trouvé une autre manière de communiquer avec toi. Je me suis pardonnée.
    Je t’ai pardonné. Nous sommes en paix."
    Je pense que nous sommes très nombreux à rêver d’être capable de dire la même chose à nos défunts. Leur mort serait une renaissance pour nous. Et l’acceptation de notre propre mort. Merci pour ce témoignage intime très pudique qui va droit au cœur de ceux qui ont vécu ou vivent la même situation...


  • Merci Skander....les mots dits avec le coeur touchent davantage que ceux dits avec la bouche...



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.