Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Je n’ai pas vu le temps passer -
par Franck Wendling

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 15 mars 2017

Durée de lecture : 9 mn

Nombre de mots : 1840

Être ouvrier forestier bûcheron formateur à l’Office national des forêts.

C’est vital d’adorer la nature même quand il fait gris et humide.

[Témoignage recueilli par Pauline Miel.]


Aucun commentaire : postez le vôtre !


Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.

Ils ont aimé :