Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Je n’irai pas au Grand Oral -
par Sabine Aussenac

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 21 mai 2014

Durée de lecture : 7 mn

Nombre de mots : 1460

Ce texte est celui d’une professeur d’allemand titulaire remplaçante qui cherche un autre ailleurs.

Je n’en profite pas, moi, des vacances, je n’en prends jamais, je n’ai ni le temps ni l’argent ; engluée dans une situation privée catastrophique, tentant de survivre à un divorce international et à un surendettement – je ne passe pas mon été à faire les fjords de Norvège ou à arpenter le Kerala, ni mes petites vacances à courir les expos. Non, je me bats, je démarche, j’écris un peu, je cherche des pistes, je vais chercher à manger au Secours Catholique, je fais un DEA...


5 commentaires :

  • Bonjour, c’est un texte très intéressant qui donne à réfléchir. Pensez-vous qu’intégrer l’ENA vous permettra de faire table rase de tous vos soucis ? Pourquoi l’ENA ? Une envie de revanche face à toutes ces années en tant que remplaçante ? Peut-être une volonté de reconnaissance ou tout simplement le voeu de connaître enfin l’efflorescence...


  • Je l’espère pour vous, ou... autre chose ? Vous avez "raté" ça, mais j’ai regardé votre site, vous réussissez beaucoup de choses aussi !
    Je vous souhaite de trouver ce qui vous permettra de vous sentir épanouie, en tout cas.


  • Kahina, merci de votre lecture. Pas une revanche, non, plutôt une continuité. Cette idée d’une vie différente, plus épanouissante...
    Oui, Virginie, j’ai pris des chemins de traverse...Et je continue de rêver...Merci à vous aussi !


  • vous décrivez bien la course, toujours la course, derrière ses rêves, sa carrière, sa vie...


  • Aaaah la France et ses concours qui laissent croire à l’ascension sociale et à la méritocratie alors que plus de 95% des admis à l’ENA sont issus... de Sciences Po Paris. Et qu’ils sont pour la plupart fils/fille de hauts fonctionnaires.

    Dans tous les cas on ressent votre envie de changer de vie et de trouver davantage de satisfaction dans ce que vous faîtes, je vous le souhaite de tout coeur tout en pensant qu’il doit y avoir d’autres portes d’entrée que celle de l’ENA !



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.