Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Je suis une mauvaise nouvelle -
par Paralettre

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 17 juillet 2014

Durée de lecture : 6 mn

Nombre de mots : 1250

Le poids de l’histoire familiale et de l’amour d’une mère qui n’a pas désiré son enfant et verbalise l’ambivalence de ses sentiments maternels.

Mon père travaille dans une carrière de marbre comme il l’a toujours fait, mais il n’est plus le fils du patron. Mes sœurs et mon frère ne sont plus des petits-bourgeois.


1 commentaire :

  • Bonjour, c’est un texte très émouvant ! Je crois qu’il peut être difficile pour un enfant de se construire en sachant qu’il n’était pas désiré. Mais ne pas être voulu ne signifie pas ne pas être aimé. C’est peut-être cela qu’il faut garder à l’esprit !

    Kahina



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.