Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Jour de grève -
par Philippe Le Guluche

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 11 août 2014

Durée de lecture : 7 mn

Nombre de mots : 1530

Comment se déplacer en pleine grève ?

Pas la peine de se tenir à quelque chose, de toute façon c’est impossible. La masse vous maintient en équilibre. Le bloc compact formé par l’ensemble des voyageurs oscille lentement au gré des courbes et des ralentissements de l’engin.


5 commentaires :

  • Cher Philippe,
    merci pour ce texte dont le thème mérite qu’on écrive dessus. On se rend compte à quel point une grève chamboule notre quotidien. Je dois avouer que lorsque les transports en commun se mettent en grève, j’en suis fortement agacée. On ne peut que se rendre compte du fait que beaucoup sont tributaires des transports publics. Peut-être que la grève est une occasion de prendre conscience de la chance que l’on a d’avoir tous ces trains, bus et autres métros.

    Bonne journée,

    Kahina


  • Chère Kahina
    Merci pour votre commentaire
    Vous avez tout à fait raison
    C’est un peu comme la maladie. Pourquoi attendre d’être malade pour réaliser qu’être en bonne santé est un vrai bonheur de chaque instant…
    J’espère que la rentrée de septembre n’apportera pas son lot de grèves…
    Merci à vous
    PLG


  • Merci, camarade :)
    J’ai beaucoup aimé lire cette réalité...qui reviendra dès la rentrée, nous le savons bien...
    http://plus.lefigaro.fr/note/god-save-the-gers-20100227-146825


  • Realite qui s’avere moins exotique que celle du gers !!! Le far-gest !!!


  • Et quand on habite Nantes maintenant, on goûte le fait de ne pas avoir 3 heures de transport par jour et cela pendant des années... Que de souvenirs ! Quand je raconte ça en province j’ai l’impression de venir d’être un extra terrestre... Récit très bien rendu. .



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.