Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

L’immense carte blanche de son fils -
par Patrice Obert

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 13 janvier 2015

Durée de lecture : 21 mn

Nombre de mots : 4250

La disparition d’un fils.

Il faut faire et refaire les déclarations à la police, expliquer aux amis, juste aux amis intimes, car rien ne sort de la bouche, rien ne peut sortir de la gorge, que des larmes, que des larmes, que des larmes.


7 commentaires :


Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.