Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

La voiture en flammes -
par Dominique Fajnzang

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 23 décembre 2014

Durée de lecture : 34 mn

Nombre de mots : 6960

Le récit d’un accident de voiture, polyphonique et entêtant.

La voiture brûle mais Benoît n’a rien. Mon fils n’a rien.


La vierge noire (photo de l’auteur) :

Dominique Fajnzang

"Artiste plasticienne, je m’intéresse à l’espace, celui du monde où nous vivons, celui du corps, comme celui de la mémoire, de l’imaginaire, précisément là où tout s’enlace et vibre. Une lisière. Que l’écriture traverse parfois. http://fajnzang.com/
Depuis l’été été 2016, je présente en Bretagne dans les dernières cabines téléphoniques - avant qu’elles ne disparaissent - une installation où s’entrelacent dessins et écriture de conversations ... A suivre sur
facebook https://www.facebook.com/JeRaccrocheJyVais1/ ou
sur mon blog http://fajnzang-jeraccroche.over-blog.com/ "



1 commentaire :

  • On entre facilement dans ce récit, on est pris par l’histoire, par la qualité de l’écriture, par ce style vif, imagé, vivant même quand il évoque la mort. Puis on comprend la construction et on voit réagir les différents personnages interpellés brutalement par cet événement stupéfiant, cette voiture en flamme et surtout, ce "rien" autour duquel tourne tout le récit.
    En chemin, on se demande comment ça va se terminer
    On lit la fin et on s’interroge. Alors on la relis. On a un peu de mal à la relier.
    Mais peut-être est-ce voulu, ce point d’interrogation posé sur la conclusion de ce texte sans conclusion.



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.