Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 27 janvier 2015

Durée de lecture : 7 mn

Nombre de mots : 1580


5 commentaires :

  • Bien étrange récit qui ne manquera pas de toucher les âmes sensibles. Vous souffrez, d’amour bien sûr, y a-t-il d’autres chagrins ? Des points me frappent : vous ne demandez aucun retour de ceux que vous aidez, que vous aimez. Est-ce possible ? Françoise Dolto dit un jour :"je ne sais pas ce qu’est l’altruisme", une phrase de psy qui m’a aussi beaucoup interpellé "Il est terriblement exigeant celui qui ne demande rien." J’en ai parlé avec ma sœur, malade, qui m’a répondu "merde !", vous avez le droit aussi. L’amour est échange, non ? pas seulement manque heureusement. Toute ma sympathie.


  • Bonjour Pierre, je peux vous certifier qu’heureusement, tous nos actes ne réclament pas contre partie, sinon, nous serions bien égoïstes dans nos actes ... de mes 11 années dans le social, si j’en avais attendu un contre don, je me serais écroulée sous autant de petits présents très significatifs, que d’amours et reconnaissances certaines. Après, je suis effectivement terriblement exigeante avec moi même, peut être une question d’éducation, et d’endurance, tout autant que sensible. Je ne demande rien, car pour moi, un don de soi, un don d’amitié, ne demande pas de contre don, car cela va de soi, dans sa réciprocité. Il n’empêche pas que la souffrance puisse être réelle, brûlante, quand la trahison, la rupture est là. Le sentiment est bafoué, le don du sentiment que je pensais réciproque est bafoué, ça fait souffrir. Mais tout le monde a ses petites souffrances, humaines, et ces moments de trahison, où une personne très chère tourne le dos, est très fort, trop fort même. Mais c’est aussi le reflet individualiste, la manière de faire, moderne, abjecte, répréhensible à mon goût. Mais c’est comme ça, quel qu’en soit le lien, c’est aussi la vie, les facettes que l’on m’en a donné, un reflet humain, et de ces reflets bien différents est façonnée notre humanité. Je vous rassure, je suis heureuse en couple, où un sentiment d’amour fort et exprimé nous lie tous trois, avec notre fille, un foyer solide et indestructible. Bien amicalement.


  • Chère Vicky,
    Beau texte, poignant, une lecture qui me fut difficile. C’est dur de perdre un ami. Parce qu’on ouvre parfois plus son coeur à une amie qu’à son propre frère. Parce qu’un ami, peut devenir "une part de nous", un double, une moitié. Ces quelques mots m’ont marqué : "L’aide, c’est un anneau de la chaîne de la solidarité humaine que chacun peut faire, s’il en a envie, mais il ne faut jamais en demander de contrepartie. Jamais.". Je partage complètement cette conception des choses ! Merci !

    Bonne soirée,
    Kahina


  • Bonjour Vicky,
    On croit se connaître, connaître ses proches, ses amis, ses parents... Et la vie réserve bien des surprises.
    Pour ma part, j’ai cru longtemps avoir perdu une amie d’enfance ; je n’ai pourtant pas "lâché", cette période étant pour moi quelque part devenue "sacrée"... Nous nous sommes retrouvées comme si nous ne nous étions jamais quittées !
    D’autres amitiés ont évolué ; la vie professionnelle ou les obligations ont pris le devant. C’est l’air du temps, si vorace et compliqué pour chacun, qui les ont emportées, prenant le pas sur le partage. L’amitié reviendra t-elle à son heure ?
    Les réseaux sociaux peuvent ouvrir la voie à de nouvelles rencontres quand des intérêts semblables se font jour... mais c’est sans certitude cependant, dans l’immédiateté. Et peut-être que l’incertitude évite les vrais désappointements ?
    Et puis il reste toujours l’inattendu et la place qu’on lui réserve, ce qu’il va faire découvrir peut-être.
    Il y a un temps pour tout, et il n’est pas le même pour chacun : c’est cela qui est difficile, je crois.
    Bien à vous,
    Catherine


  • J’ai lu votre récit avec grand intérêt. Je me retrouve dans votre souffrance. J’ai, je et je donnerais sans compter jusqu’à la fin et j’ai une exigence par rapport á l’amitié sans limite. N’y aurait-il pas un lien étroit entre donné et recevoir ?!



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.