Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Le Grand Paris -
par Patrice Obert

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 30 juin 2014

Durée de lecture : 32 mn

Nombre de mots : 6440

Le quotidien de périurbains.

Paris est si près, et si loin.


5 commentaires :

  • Percutant, prenant, touchant... C’est superbe !


  • plusieurs combats en un récit ! merci.


  • Une analyse acérée mais juste sur la condition de transport des "périurbains".Qui ne s’est jamais trouvé confronté à un tel exercice quotidien périlleux, fatiguant, stressant ne peut prétendre pouvoir en parler. Ironie du sort, c’est précisément nos chers technocrates qui eux ne les utilisent pas qui conçoivent ces transport de bétail inconfortables et rebutants. Utiliser ces transports en commun au quotidien relève d’une prouesse éprouvante et que dire de partir en vacances en y ajoutant un bagage : Un véritable parcours du combattant !!!!La guerrière dans ce récit est une femme et en tant que telle elle subit toutes les pressions liées non seulement à cette inexorable contingence mais aussi à toutes celles de sa condition familiale. Une histoire vraie au cœur du réel pour tous les banlieusards que nous sommes ! Et oui, c’est juste PARIS est si près mais si loin à la fois....


  • Votre commentaire me fait plaisir. Vous avez raison de parler de "guerrière". Une observation toutefois : je fais partie de ces technocrates que vous dénoncez. Les postes que j’ai occupés m’ont appris combien des projets aussi importants que le Grand Paris Expres sont des dossiers hyper-compliqués. Pour qu’ils émergent, il faut une collaboration entre élus responsables et technocrates mais qui s’appuie sur une vraie connaissance des besoins des gens. C’est ce triptyque qui est nécessaire. A ma façon, modestement, j’essaie d’être un technocrate à l’écoute.
    Si le grand paris expres me semble bien parti, le contour actuel que prend la Métropole du grand Paris ne manque pas de m’inquiéter car justement le dessein exprimé par les lectures parlementaires semble manquer d’une vraie vision...


  • Comme quoi.....Et, c’est donc tout à fait à votre honneur que de vouloir remplir vos missions "technocratiques" tout en restant à l’écoute du vécu quotidien de la "masse laborieuse" notamment. Vous n’en avez que plus de mérite et plus d’un(e) devrait prendre exemple sur des gens comme vous !



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.