Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Le son des cloches retentit -
par LN MB

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 3 novembre 2014

Durée de lecture : 6 mn

Nombre de mots : 1330

Des départs.

J’aime la vie que nous avons dans notre village même si les fins de mois ne sont pas toujours évidentes.


5 commentaires :

  • Ce que vous faites en écrivant ce texte est un beau travail sur la mémoire familiale. En cette période de la Toussaint, j’imagine que sa publication n’est pas un hasard. Vous vous inscrivez dans une filiation en parlant de vos grands-parents et de vos enfants. La mort de nos proches nous rappelle à notre propre mort. Se souvenir s’est s’inscrire dans une volonté de conjurer l’angoisse de mourir. J’imagine que vous saurez transmettre à vos fils la mémoire familiale, celle que vous ont transmis vos grands-parents. Vous n’oubliez pas d’évoquer votre parcours autobiographique. Tous ces éléments en font un texte très personnel et émouvant.
    Merci.


  • merci ... avant de répondre à ce commentaire qui me fait très plaisir , j’ai lu d’abord votre texte "ligne 11 " du coup, j’aurai un autre regard la prochaine fois que nous prendrons le métro , nous venons à Paris tous les ans , les 2 parrains de nos enfants y habitent...
    je suis bien incapable de comprendre et de me diriger dans le métro d’ailleurs...
    ce petit texte est pour moi une espèce de"thérapie" pour que j’avance dans ces deuils qui sont si dures à surmonter
    surtout celui de ma petite mémé qui me manque encore plus jour après jour ...


  • votre récit me touche par sa simplicité dans son sens noble, l’essentiel de la perte, la vie dans son quotidien banal mais vital.
    il n’y a pas que les vieilles qui tricotent, rassurez vous !


  • Chère LN , votre texte me touche beaucoup . Il est simple , profond et plein de bontė envers votre famille . J’y suis très sensible et beaucoup d’autres vous le diront . Alors racontez nous des histoires , nous les lirons avec bonheur.
    Un grand merci
    Sandra


  • merci à toutes les 2 :j’ai cherché un texte de Rh fatiguée mais enragée, je ne vous ai pas trouvé...
    J’ai lu celui de Sandra A ; vous avez raison de vouloir profiter de votre vie , elle est si éphémère...
    Je suis quelqu’un qui va souvent chez le doc autant pour moi que pour mes enfants, j’avoue que depuis que je fais plus de sport je suis amenée à y aller moins souvent. J’aime que mon médecin m’écoute patiemment ...
    2 de mes amies m’ont fait remarquer que je ne parlais pas assez de ma mémé dans ce récit, elles s’attendaient à plus sur elle ,sa vie, notre lien qui nous unissait !
    Le prochain sera sur l’école de mes enfants +
    et le suivant j’approfondirais plus l’arrivée de ma famille de Sicile vers la France
    merci encore ...



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.