Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Le téléphone portable -
par Patrice Obert

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 2 avril 2014

Durée de lecture : 19 mn

Nombre de mots : 3910

Gaétan, 60 ans, travaille dans une administration. Lorsqu’on lui a proposé un iPhone, il s’est questionné sur son métier. Il raconte sa carrière, ses évolutions et livre sa pensée sur l’organisation du système administratif français.

L’Administration, elle, est toujours là, avec lui. Or, aujourd’hui, Gaétan, pour la première fois de sa vie, ne la comprend plus.


7 commentaires :

  • Quel beau dialogue intérieur sur la servitude volontaire ! J’ai beaucoup aimé lire ce récit qui se déroule à partir d’une icône de notre société consumériste Je suggère que l’on propose systématiquement la lecture de votre récit pour ceux à qui la même proposition sera faite . Merci pour ce récit


  • Il fallait qu’il sorte. Marcher pour se décider. La nuit était comme une robe de chambre, sale et mouillée. Une lumière, jaune, comme une étoile d’urine dans la nuit. Tant pis. Il entra. Dans le bar, une femme, éclatée de son passé, pianotait sur son I-phone. Il s’approcha. "Attention lui dit-il, tout ce que vous écrivez est conservé, calibré, vous êtes en surveillance constante, cela ne vous fait pas peur ?" Elle éclata de rire, orgues abandonnées dans sa bouche. "Non, je n’ai pas peur ! dit-elle. Voyez-vous, monsieur, je n’ai rien à cacher. Rien. La liberté qui nous reste, Monsieur, c’est de tout dire, vous comprenez ? Apple n’est qu’une sorte de concierge impuissante face à la liberté de tout dire. On prend un verre ?"
    Il rentra. Il riait. La nuit était comme une robe de chambre, primesautière et piquetée de douce folie.


  • merci pour vos réactions, la suggestion - tout à fait pertinente - et l’extrapolation


  • Bonsoir,

    Et bravo pour ce texte qui décrit à merveille l’aliénation au travail et aux technologies, fils à la patte invisibles qui s’infiltrent dans nos vies privées. Rien ne commence ni ne finit jamais, tout est mêlé, comment s’en défendre ?
    Ce texte vaut une étude sociologique sur les ravages de la modernité. et il est de surcroit très bien écrit.


  • Je découvre ce texte.
    Merci Patrice pour ce témoignage à la fois très lucide et très attachant.
    Il raconte une histoire particulière mais qui peut être celle de chacun d’entre nous : comment vivre dans le monde numérique et de l’open data sans perdre sans âme. Tout un programme !


  • Voilà. Nous sommes tous fatigués de courir après les nouvelles technologies de l’information et de la communication, de devoir nous adapter, communiquer dans les clous, manager et être managés. Tout est dans votre texte !


  • Merci pour vos commentaires qui me touchent



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.