Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Le trou blanc du visage -
par Jacques de Turenne

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 30 septembre 2016

Durée de lecture : 8 mn

Nombre de mots : 1760


3 commentaires :

  • Merci pour votre témoignage. J’admire votre courage et vos qualités humaines si nécessaires pour le soin psychique. En parler fera peut être comme vous le souhaitez "avancer les choses dans ce domaine".


  • Merci beaucoup de votre message ! Les conditions actuelles de "restrictions" de tous ordres ne vont malheureusement pas dans le sens d’une avancée "humaine" des choses. Par contre, et voilà qui me semble de plus en plus important, il importe à tous les niveaux de "raconter la vie", une vie qui est malmenée voire complètement déniée au profit des orientations managériales et politiques actuelles. L’homme - l’humain est en passe d’être gommé à petit feu derrière de grandes priorités mercantiles auxquelles il est progressivement et sûrement subordonné. A nous de demeurer les témoins vivants de ce qui se vit.. au quotidien, dans le monde "réel".


  • Quel plaisir de découvrir ici votre texte magnifique juste après vous avoir rencontré aujourd’hui en compagnie d’une dizaine d’auteurs des "maisons inconnues".
    Votre style est très beau, donne envie de lire plus.. On sent toute votre humanité, et ça me touche d’autant plus que mon fils de 23 ans est en isolement depuis 3 mois, je vis cet enfermement de façon violente .
    J’aimerais qu’il soit entouré de soins bienveillants comme ceux dont vous parlez avec émotion et pudeur. ce n’est pas toujours le cas,hélas (surtout côté médecins...) et je vous remercie de me faire découvrir ce site !
    Je vais rédiger un texte pour évoquer cette expérience douloureuse, surtout dans les conditions actuelles où s’exerce la psychiatrie....
    J’écris de nombreux poèmes après mes visites à l’HP, mais ça me donne envie d’écrire qqch de plus long pour témoigner de ce que je vis aussi en tant que mère, confrontée à des absurdités administratives, à une pénurie de personnel...
    Cette perspective de témoins du réel me plait beaucoup.



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.