Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Les bonnes familles -
par Marion Leclere

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 5 octobre 2016

Durée de lecture : 5 mn

Nombre de mots : 1090

Devenir l’esclave d’une famille.

Je n’étais plus la baby-sitter mais la bonne à tout faire.


1 commentaire :

  • Marion,

    Ils vous ont exploité car ils devaient vous donner de l’argent, en contrepartie de votre travail, LEUR argent, rendez-vous compte un peu ! A partir de là, il n’y avait plus aucun scrupule, aucune limite, tout était permis. Les gens pour eux sont des outils, des choses, qu’ils mettent là ou là selon leurs besoins ou leurs envies. Vous n’étiez plus qu’une chose. Tout cela, j’imagine, sous le vernis de la respectabilité : propre sur soi, beau quartier, belle situation. C’est une expérience désagréable mais combien intéressante. Ils vous ont exploité, alors maintenant, à vous de les exploiter : vous pouvez tirer d’eux une belle nouvelle sur l’hypocrisie sociale, le souci de l’apparence, l’argent dans notre société, les week-ends pendant lesquels on se débarrasse des enfants (ça c’est typique !) ... Qu’est-ce qui motive ce couple, quel est leur moteur ? N’y a t’il pas une faille quelque part dans leur bonheur qu’on imagine parfait. Une belle satire sociale en perspective.



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.