Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Les Trains du Midi -
par J.S. Blanc

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 27 février 2014

Durée de lecture : 8 mn

Nombre de mots : 1720

À la fin de sa vie, Auguste reste hanté par les trains de son enfance, l’effervescence d’une période industrielle révolue.

23h52 : il ne manque jamais de se réveiller vers cette heure-là. Parfois, il a le temps d’enjamber la petite barrière. Le train attend d’improbables voyageurs. Auguste distingue des silhouettes.


1 commentaire :

  • Comme une belle nouvelle, dialoguée, construite comme une fiction dans laquelle chante la nostalgie du temps passé ! L’avez-vous inventée ? Ce personnage de vieil homme existe t-il vraiment ? C’est très beau !!



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.