Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Naissance d’un syndicat -
par Gérard Morlier

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 23 octobre 2014

Durée de lecture : 33 mn

Nombre de mots : 6630

La création d’un syndicat CGT de dockers.

Mon travail consistait à faire des couronnes mortuaires, des gerbes ou autres dessus de cercueil avec de la paille d’avoine. Payé à la tâche pour alimenter les cimetières, je n’envisageais vraiment pas de faire cela toute ma vie. Avec un permis poids lourd, je pouvais aspirer à faire autre chose de plus intéressant.


3 commentaires :

  • Je viens de lire avec un très grand intérêt ce témoignage d’une grande valeur historique et sociale, qui raconte avec minutie la création d’une section syndicale. Cela a rappelé des souvenirs au syndicaliste que j’étais et que je demeure. Merci, Gérard, pour ce récit d’une grande authenticité qui, parmi d’autres, a le grand mérite de rappeler à tous que les acquis sociaux ont été gagnés de haute lutte. Une leçon à méditer en ces temps où les politiques ultralibérales qui nous écrasent rêvent de faire sauter tous les "seuils". Bravo, encore !


  • Un parcours riche et un document passionnant qui ajoute à l’objet annoncé, la création d’un syndicat, un passage par 68 et ses conséquences sociales en terme d’augmentation des salaires et de diminution du temps de travail. On oublie trop souvent ces "détails" quand on évoque la "parenthèse enchantée". Merci pour le plaisir de lecture offert par la fluidité de ton texte et par la précision des images qui invite le lecteur au coeur des lieux de travail.


  • Merci pour votre récit fort intéressant et instructif. Il a d’autant plus de relief que nous avons à lutter aujourd’hui pour préserver les acquis sociaux...



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.