Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Quand ses mains se posent sur les miennes -
par Cassandra

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 23 février 2015

Durée de lecture : 20 mn

Nombre de mots : 4090


4 commentaires :

  • Extrêmement bien écrit et agréable à lire.
    Sur la forme, le style est fluide, c’est un délice. Sur le fond, j’ai l’impression d’avoir palpité avec vous. Ça nous ramène également à toutes ces expériences auxquelles on n’a parfois (souvent) pas pu donner de réalité. On est également en droit de se demander quelle part du fantasme a pu être partagée par l’autre, et quel a été l’impact de ces fantasmes sur la réalité de vos actions.
    "Pourvu qu’il reste le rêve..."


  • Un petit bijou d’écriture, un peu de pureté dans ce monde de brutes, de sentiments mêlés et triturés avec art et subtilité, avec jubilation. On dirait du Rohmer, un monologue sur du papier velours, qui me parle. Serait-ce parce que l’enseignant que j’étais y trouve reflétée, comme dans un miroir, la parole symétrique et rare d’une élève qui aurait pu être la sienne ? De route parcourue ensemble il est bien question. Que ce soit côte à côte, dans une voiture d’auto-école, ou de part et d’autre d’un bureau, face à un tableau noir.
    Merci pour ce moment de communion et de fraîcheur, Cassandra. Je ne vous prédis que le meilleur.


  • Un petit bijou d’écriture, un peu de pureté,dans ce monde de brutes, de sentiments mêlés et triturés avec art et subtilité, avec jubilation. On dirait du Rohmer, un monologue sur du papier velours, qui me parle. Serait-ce parce que l’enseignant que j’étais y trouve reflétée, comme dans un miroir, la parole symétrique et rare d’une élève qui aurait pu être la sienne ? De route parcourue ensemble il est bien question. Que ce soit côte à côte, dans une voiture d’autoécole, ou de part et d’autre d’un bureau, face à un tableau noir.
    Merci pour ce moment de communion et de fraîcheur, Cassandra. Je ne vous prédis que le meilleur.


  • Viktoriro :

    Vous avez réussi votre permis d’écriture.



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.