Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Quelquefois aimer ne suffit pas -
par Stéphanie Dautel

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 2 mars 2016

Durée de lecture : 5 mn

Nombre de mots : 1030

Les aléas d’une éducatrice spécialisée.

J’avance souvent, et longtemps parfois, dans des zones marécageuses avant de trouver une terre ferme où je pourrai dire au revoir à ces familles.


2 commentaires :

  • Très beau texte Stéphanie.
    Pour côtoyer et échanger avec certain(e)s de vos collègues, je sais à quel point cette problématique de l’aimer pouvant parfois s’avérer non suffisant, même malgré le travail éducatif conduit... est criant et nous place, nous intervenants différents autour de l’enfant et/ou de sa famille dans des paris périlleux.
    Merci à vous
    Monade


  • Merci Monade. Ce métier, à la frontière du monde "ordinaire", bouscule souvent nos certitudes. On y apprend les complexité de l’être humain, ses contradictions, mais aussi ses fulgurances, ses capacités à se réinventer. Cet apprentissage nous met parfois à mal, car il nous oblige à reconsidérer certaines de nos valeurs... pas toujours facile d’accepter certains choix qui s’imposent alors.



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.