Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Quêtes et conquêtes en 2.0 -
par Claire Godard

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 5 novembre 2013

Durée de lecture : 3 mn

Nombre de mots : 690

La réalité des sites de rencontres : superficialité exacerbée, marketing efficace, humanité interchangeable.

L’interface vante la simplicité d’accès et d’interaction. Les profils féminins sont mis en concurrence à travers un système de « points » cumulés par le nombre de visites et de messages.


6 commentaires :

  • Je souris tellement je me retrouve dans votre récit.J’ai laissé tomber ce site dans lequel nous sommes fichées,évaluées...j’en passe et des meilleures ! J’ai à peu de chose près vécu les mêmes expériences.Je dois reconnaître que mon flair,grâce au ciel j’en ai un même si je ne suis pas une bête de somme,m’a permis de déjouer des rencontres malsaines.
    Merci pour votre récit simple,direct,précis dans lequel je me suis trouvé des affinités ;) :-)


  • Bien, l’excuse du kidnapping de l’orang-outang ; façon "Max mon amour", sans doute !


  • gavroche :
    j’aime bien ce récit qui cingle, l’amour est mort n’en parlons plus mais dès lors de quoi allons nous parler ?
    On se recherche sans vouloir oser, il y a tout de même un échange physique presque occulté, une ligne
    quelques maux d’un jeu sans e, disparition de l’aimée.


  • Plus aisé que d’attendre que le hasard se manifeste... c’est certain.
    Un moteur de recherche multicritères sert d’entremetteur et nous voilà autour d’un verre se soumettant aux questions d’une première rencontre.
    On se revoit, oui bien sûr, on s’appelle alors ... C’est selon ...
    On rentre, on reprend le profil, le dissèque et on tranche, à suivre, à revoir, au diable ! On relance le moteur de rechercher et tourner manège.
    Tellement aisé que le système devient pervers ; il y a en a plein la boîte donc pourquoi aller plus dans une relation qui à la moindre difficulté peut être rompue.
    Prendre garde de ne pas s’y perdre....


  • Pourtant, plus que jamais, nous avons besoin de nous rencontrer. En raison de la mobilité des parents, du dépaysement des études et de leur intensité, on finit souvent par se retrouver dans la vie active (quand c’est possible) sans avoir pu rencontrer l’âme sœur. Ceux qui sont passé à côté durant cette périoe grande partie de leurs chances. Compter sur le hasard est plus qu’improbable. Il y a aussi la question des séparations. Là encore, il devient problématique de refaire une vie à deux. Et plus on vieillit plus c’est difficile.

    Ce qui est dégueulasse est que ces intermédiaires se sont emparés d’un réel besoin pour en faire du fric sans se préoccuper du respect des demandeurs.

    J’ai rencontré mon épouse il y a quarante ans, quand cela passait par les agences de rencontres. Qui ne valaient pas mieux que ces sites même s’ils emploient des moyens plus puissants dans la cruauté. Un conseil. Avant de rencontrer qui que ce soit et de perdre son temps, prenez le temps de vous écrire et d’échanger. Même si l’écriture ne dit pas toujours la vérité, elle permet d’approcher ce qu’est une personne. Si on est capable de partager par ce média, une bonne partie du chemin est faite, loin des agences de cotation.
    Amicalement


  • Bonjour,
    Vous mettez bien en avant dans ce récit, le côté peu naturel des rencontres par le biais des sites. Pas vraiment de place au hasard puisque les individus sont sélectionnés par un moteur de recherche en fonction de "critères". La quête de sa moitié se monnaye aujourd’hui, c’est l’avènement de l’amour en 2.0 !!



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.