Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 8 octobre 2014

Durée de lecture : 8 mn

Nombre de mots : 1790

Une guerre, un accident, une amputation et une jambe de bois.

Bruits de fer et cliquetis, crissements doux ; il enlevait sa jambe – sa demi jambe en fait, à partir du genou – et la posait contre le mur.


5 commentaires :

  • bonjour,
    j’ai a-do-ré votre texte ! je suis bluffée par votre façon de raconter. vous racontez avec une multitude de détails, tous utiles au récit, et qui enveloppent le sujet, la jambe en bois de votre grand-père, un objet particulier autour duquel s’est organisée la vie de vos grand-parents.
    bravo et merci


  • J’ai aimé le ton sobre et touchant dont vous racontez la vie de votre grand-père et bravo pour le suspense ! On imagine votre surprise en découvrant la photo, la preuve que jamais il n’avait oublié la guerre et la perte de sa jambe de jeune soldat.


  • Belle histoire... Merci pour votre récit qui nous ramène dans le passé. Qui nous rappelle nos propres grands parents, nos parents aussi...Qui nous rappelle surtout que l’on est juste de passage, que notre chemin de vie soit chaotique ou pas... C’est cela la vie.


  • Quel beau récit , tout en pudeur , la pudeur de nos grands parents ...


  • La vie se déroule, explicable et apaisée malgré l’amputation, en apparence. Où se cachent la colère, la souffrance ? On ne le sait qu’à la fin, quand l’intimité est dévoilée. Quelle force !



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.