Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Sur quatre accords -
par Marine Bourdry

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 9 avril 2014

Durée de lecture : 9 mn

Nombre de mots : 1970

Seule dans son appartement, une étudiante vit un amour imaginaire avec le portrait d’un musicien depuis dix ans. Le texte d’un refus de la réalité, de l’âge adulte.

Tomber amoureuse d’une célébrité est une chose d’une banalité affligeante.


8 commentaires :

  • Un auteur est né ; bravo ! Dire qu’un jour peut-être, d’autres vivront autour de votre poster, et s’éveilleront à la vie à travers lui. La roue tourne, effectivement !


  • Un récit merveilleusement bien écrit, émouvant. J’admire la puissance des mots, ils figent certains pans de nos vies pour les rendre éternels, ils parviennent à narrer l’indiscible, à révéler les arcanes de l’inconscient. Félicitations !


  • Tout simplement : wah !
    On ressent toute l’émotion contenue, et pourtant le texte est dans une retenue parfaite, un équilibre parfait entre maîtrise de soi, et fragilité / sensibilité. Superbe Marine !


  • Merci à vous tous pour vos commentaires et votre soutien !
    Même si le simple fait de s’ouvrir par l’écriture rend incorrect une partie des propos du texte, cela me permet aussi d’exorciser bien des démons et d’aller de l’avant... Comme pour beaucoup d’entre nous sans doute !


  • Fascinant ! Vous écrivez très bien.


  • Merci pour votre commentaire Virginie, ravie que cela vous ait plu !


  • L’asthmatique l’a écrit : un auteur est né. J’espère vous lire encore Marine.


  • Merci beaucoup Catherine ! Je prends cela comme un encouragement à poursuivre...



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.