Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 15 juillet 2014

Durée de lecture : 11 mn

Nombre de mots : 2360

Une expérience in vivo au sein de la grande distribution.

Vendeur n’est pas mon métier, c’est juste la forme de prostitution soft à laquelle je m’adonne pour payer le loyer.


5 commentaires :

  • Cher Steve,
    Merci infiniment pour ce récit incisif et plus qu’éloquent ! Le monde de la grande distribution était déjà donc cruel il y a une quinzaine d’année ! C’est désespérant ! Heureuse que vous en soyez sorti et que vous fassiez ce que vous aimez aujourd’hui ! C’est l’essentiel !

    Bien à vous,

    Kahina


  • Chère Kahina,
    Merci pour votre appréciation.
    L’important est d’essayer de toujours garder un œil sur l’horizon.
    Cordialement,
    Steve.


  • J’ai vraiment aimé, l’ambiance nauséabonde de la grande distribution y est très bien rendue, sans compter le style que j’apprécie particulièrement.
    Merci, à quand un autre témoignage ?


  • Bonjour Steve,
    Votre style est compact comme les DVD et tous ces ustensiles que vous avez dû réparer, vendre... Mais il est allégé, je l’espère, désormais, des horreurs que vous avez dû voir et subir...
    Beau témoignage bref et limpide. Merci . Laurence


  • @Laurence : Merci de votre appréciation. Cette époque de ma vie est depuis longtemps révolue, et fait partie du chemin qui m’a mené jusqu’à une situation plus plaisante. Donc pas de regrets. Merci encore d’avoir pris le temps de me lire. Steve



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.